• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La chambre de ma fille

La chambre de ma fille - Greg Hurtubise

J’avais promis à ma compagne que la chambre de notre fille serait totalement décorée quand elles reviendraient, toutes les deux, de leur séjour. Elles étaient allées chez les parents de mon épouse, et je n’avais pas pu les suivre à cause d’un dossier en cours à mon bureau. Ma fille de sept ans, venait d’avoir une nouvelle chambre, car l’ancienne comportait des meubles qui ne convenaient plus à son âge ; nous avions déjà changé son lit deux fois. J’avais commandé un lit d’une personne, standard. J’espérais qu’elle le garderait longtemps. Nous avions enlevé sa veilleuse et les suspensions en papier sur lesquelles des petits cœurs rose ailés s’envolaient dans un ciel azuré. Ma fille souhaitait une décoration avec, comme couleur dominante, le vert émeraude. Je crois que le rose était trop présent dans sa garde-robe comme dans la décoration de sa chambre.

Des meubles en bois brut, du chêne clair, rendaient sa pièce plus sérieuse. Je les avais reçus alors que ma fille et ma femme étaient parties, et je devais les installer. Pour le lit, ma fille avait choisi un futon, qu’elle roulerait pendant la journée. J’avais décidé de repeindre les murs de sa chambre, avec son accord, et elle avait voulu qu’ils soient en jaune clair. Les rideaux et le linge de lit seraient en vert émeraude, et je craignais que l’alliance des deux tons ne soit pas très harmonieuse, ce en quoi je me trompais. Le bureau était placé contre un des murs. Composé d’une grande planche de bois avec des pieds qui se repliaient, ce plateau pouvait se rabattre contre le mur pour laisser plus de place à mon enfant dans sa chambre. Ainsi, quand elle inviterait des amies, il serait plus simple de les faire dormir près d’elle, sans avoir à bouger le mobilier.

Après avoir repeint, posé les rideaux, bricolé la planche du bureau, je constatais que la chambre était presque finie ; cependant, quelques éléments décoratifs manquaient. Je commandais des autocollants pailletés, des papillons en papier multicolores, des fleurs en tissus, dont la tige était une barre de fer souple qui pouvait s’enrouler autour d’un support et je les présentais dans une grande corbeille pour qu’elle les mette en place toute seule. J’ajoutais un grand miroir, une psyché, que j’entourais d’un tulle couleur crème. Je me souvenais de ma jeunesse, et de mon traitement acné qui avait fait disparaître progressivement tous mes boutons, et j’avais apprécié de pouvoir me regarder chaque jour me transformer.

 

The author:

author

Vous êtes déprimé, vous cherchez le moral via le web: me voilà! Je suis un coach de vie certifié mais avant tout un grand amoureux de la vie. À travers ce blogue, vous aurez la chance de me lire et de découvrir mon entrain et mon optimisme au quotidien. Alors quand vous allez les blues, ouvrez le Web…et venez me lire. Non, vous ne serez pas déçu!