• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Maxence, leur héritage

Maxence, leur héritage - Greg Hurtubise

Lorsque Marie et Simon ont décidé de déménager pour s’assurer un avenir professionnel certain, ils n’avaient pas encore conscience qu’ils précipiteraient leur vie de couple dans une nouvelle étape. Amoureux depuis plusieurs années déjà, ils s’imposaient de fait, le besoin de changer de vie. Il était devenu nécessaire pour eux de repartir sur de nouvelles bases, pour se donner une chance d’exister à deux. Ils n’avaient cependant pas prévu, bien que désiré, qu’un événement bouleverserait leur vie, au point de finalement devoir réfléchir pour trois.

Le petit Maxence (il s’agit d’un petit bonhomme) est, et sera la fierté de ses parents. Lorsqu’un enfant est sur le point de montrer le bout de son nez, par automatisme, nous changeons. Marie et Simon sont là pour le prouver. La responsabilité que cela implique est universelle et absolue. On ne né pas parent, mais on le devient. Il m’arrive souvent d’observer les gens et de constater, non sans peine, que certains s’oublient. J’entends par là que, devenir papa ou maman, ne signifie absolument pas qu’il faille se mettre des barrières et se restreindre uniquement au bonheur de son enfant.

Pour autant, il ne faut pas non plus le délaisser. Aimer, c’est savoir gérer sa vie de couple, ainsi que sa vie de parent. On se doit d’apporter un avenir radieux et assuré à sa filiation. Marie et Simon l’ont bien compris. Maintenant qu’ils ont une vie professionnelle bien accomplie, et que leur cauchemar monétaire est loin derrière eux, ils ont lancé le projet de faire construire une maison. Avec l’aide d’un conseiller en gestion du patrimoine,  ils en ont profité pour prendre toutes les précautions nécessaires à la survie financière de leur fils, s’il devait arriver un drame qu’aucun ne souhaiterait bien entendu.

Depuis, ils se sentent beaucoup plus à l’aise. Maintenant, ils se concentrent sur le choix du futur parrain et de la future marraine. Après tout, maintenant que bébé se rapproche inexorablement de la vie (hors du ventre de sa mère, j’entends), il paraît capital de pouvoir lui trouver des parents de substitution. Cela aussi, ils souhaitent le faire le plus prudemment possible, et je me dois de dire qu’ils ont parfaitement raison. Il ne me reste plus qu’à leur souhaiter le meilleur. Pour ma part, je trouve qu’ils débutent plutôt bien leur rôle de parent, et c’est peut-être ridicule de le dire, mais en les regardant, je continue de croire qu’il s’agit bien là, du plus beau métier du monde.

 

The author:

author

Vous êtes déprimé, vous cherchez le moral via le web: me voilà! Je suis un coach de vie certifié mais avant tout un grand amoureux de la vie. À travers ce blogue, vous aurez la chance de me lire et de découvrir mon entrain et mon optimisme au quotidien. Alors quand vous allez les blues, ouvrez le Web…et venez me lire. Non, vous ne serez pas déçu!