• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un petit frère bien averti

Un petit frère bien averti - Greg Hurtubise

On a beau naître dans la même famille, ce n’est pas pour autant qu’on aura le même caractère. Un jour, j’étais dans un restaurant en train de siroter tranquillement mon café chaud. Quelques minutes plus tard, un de mes voisins s’asseyait en face de moi. Il me présenta son frère qui devait être à peine plus âgé que lui. Celui-ci avait quelques problèmes avec son fils aîné, qui devait intégrer le cégep, et qui n’avait aucun sous pour ses études. Il était venu demander conseil à son jeune frère et espérait trouver une solution assez vite. Il avait l’air de se sentir responsable de ne pas avoir fait le nécessaire pour le futur de ses enfants.

Les deux frères commençaient à discuter à propos des possibilités et des recours que pouvait espérer le fils aîné, afin qu’il puisse payer ses études, et ne pas devoir perdre une année ou deux, à faire des petits boulots pour cela. Le petit frère semblait gêné de savoir que son frère n’avait jamais cotisé à aucun régime d’épargne-études, et n’avait jamais mis de côté de l’argent pour justement, faire que le jour où les enfants réussissent à entrer à l’université, il y ait assez de fonds pour leur faciliter l’accès aux études et à leur avenir. Le grand frère s’était senti complètement désemparé lorsque son fils lui demanda d’effectuer le paiement pour qu’il puisse s’inscrire. Une dispute inutile avait éclaté et le fils avait quitté le domicile en ne laissant aucune nouvelle depuis.

Le petit frère expliquait calmement à son frère, que depuis la naissance de ses enfants, il avait mis de côté, l’équivalent de 200 $ par mois pendant 17 ans, de sorte que le jour où les enfants rentrent à l’université, il puisse payer tous les frais, sans sentir ce paiement comme une douloureuse qui aurait fait un trou dans le porte-monnaie. Après la naissance de chaque enfant, il était allé à chaque fois rendre visite à un conseiller en planification fiscale pour reformuler tous ces besoins du moment et planifier tous ceux à venir. Il disait qu’il n’aurait jamais pu envisager ne pas prendre de garanties pour l’avenir de ses enfants. Apparemment, le petit frère avait été plus prévenant que le grand et s’en sortait beaucoup plus aisément dans la vie. Ils décidèrent tous les deux d’aller voir un conseiller financier de sorte à faire un emprunt pour récupérer la faute commise par le grand frère et espérer que la raison fasse que tout se passe pour le meilleur des mondes.

 

The author:

author

Vous êtes déprimé, vous cherchez le moral via le web: me voilà! Je suis un coach de vie certifié mais avant tout un grand amoureux de la vie. À travers ce blogue, vous aurez la chance de me lire et de découvrir mon entrain et mon optimisme au quotidien. Alors quand vous allez les blues, ouvrez le Web…et venez me lire. Non, vous ne serez pas déçu!