• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une nouvelle planche

Une nouvelle planche - Greg Hurtubise

Comme je viens à tous les étés passer du temps le long de l’océan Atlantique, je pratique le surf. Ici, c’est plus qu’un sport, c’est une règle de vie. Il n’y a à peu près que deux choses qui comptent dans la ville où je viens en vacances : les vagues et le physique, l’apparence physique. Autrement dit, les cabinets de médecine esthétique sont nombreux, pratiquement, autant que les magasins de planches de surf.

Il y a plusieurs années que je pratique ce sport, et maintenant, je m’amuse vraiment sur les vagues.

L’été dernier, nous avons fait une fête entre amis pour mon anniversaire, et ils m’ont offert une nouvelle planche de surf. Dès le lendemain matin, nous nous sommes tous donné rendez-vous sur la plage pour une session de glisse avec les vagues.

Dès sept heures, ce vendredi matin, j’étais impatient de tous les retrouver sur la plage face à l’océan. J’étais d’ailleurs en avance, excité de pouvoir tester mon nouveau jouet. Les vagues étaient belles ce matin, elles se déroulaient tranquillement, mais avec un vent off-shore, tel que j’aime mes sessions de surf. J’avais préparé ma planche, mis de la wax, afin que mes pieds ne glissent pas, et enfilé ma combinaison. Il ne manquait que Nicolas, mais à sept heures trente, ils partirent tous à l’eau… Ne le voyant pas arriver, je décide de me lancer à l’eau et de rejoindre le groupe. Après avoir lutté pour passer la barre, je me retrouve au pic où se forment les vagues. De cet endroit, j’assure le meilleur départ possible. Je me repose un peu avant de me lancer, puis une belle vague s’offre à moi. Enfin, je glisse avec cette nouvelle planche et surf en prenant beaucoup de plaisir.

Nicolas n’est toujours pas là…  Je me replace au pic sans avoir rejoint le groupe, qui a choisi de surfer quelques mètres plus loin. Quand, tout à coup, une série de quatre grosses vagues semblent vouloir se casser devant moi, j’hésite à tenir ma planche. Je décide finalement de plonger sous cette première grosse vague en laissant le surf, tenu par le lich attaché à mon pied, se faire ballotter par la vague. Je sens le lien se tendre énormément et finir par casser, laissant la planche aller seule vers les rochers. Quant à moi, je me retrouvais au milieu de cette série de vagues, sans planche, donc sans rien pour me maintenir à la surface de l’eau. La peur m’envahit, les vagues arrivaient les unes après les autres me donnant l’impression que cette série ne s’arrêterait jamais. Je perdais des forces à me débattre dans les vagues. Après quelques minutes, qui me paraissaient une éternité, j’ai fini par retrouver pieds et ma première pensé fut de chercher ma planche. Au loin, je l’aperçus immobile dans les rochers. Elle était endommagée, et je ne pourrais pas retourner à l’eau cette journée-là. Nicolas, qui était arrivé entre-temps, a vu la scène depuis la plage. Et me voyant décomposé, il m’a expliqué que je devais y retourner maintenant, pour dominer ma peur. Et c’est avec la sienne que je suis retourné à l’eau affronter une nouvelle série de vagues sans prendre le moindre risque.

Il ne me tarde qu’une seule chose : réparer et retourner surfer avec mon cadeau d’anniversaire.

 

The author:

author

Vous êtes déprimé, vous cherchez le moral via le web: me voilà! Je suis un coach de vie certifié mais avant tout un grand amoureux de la vie. À travers ce blogue, vous aurez la chance de me lire et de découvrir mon entrain et mon optimisme au quotidien. Alors quand vous allez les blues, ouvrez le Web…et venez me lire. Non, vous ne serez pas déçu!